L’énergie géothermique

L’énergie géothermique est l’énergie provenant de la chaleur accumulée dans les profondeurs de la Terre. Il faut savoir que les profondeurs de la Terre comportent un immense réservoir de chaleur qui permet de maintenir l’intérieur de la planète à une température élevée. Cette chaleur produite à l’intérieur de la terre arrive à s’échapper à la surface par l’activité volcanique, les sources d’eau chaude et les geysers. L’énergie géothermique est réapprovisionnée en permanence par la proximité du magma sous la croûte terrestre et la radioactivité des roches.

L’énergie géométrique s’obtient le plus souvent au moyen de pompes à chaleur, principe qui est également utilisé pour les forages profonds dans le cadre de travaux de grande envergure ne concernant pas les particuliers.

La géothermie

La géothermie est l’exploitation par l’homme de l’énergie géothermique. Elle consiste à capter la chaleur provenant de la croûte terrestre pour permettre la production d’électricité lorsque la température est de l’ordre de 90 à 150° et la production de chauffage lorsque la température est inférieure à 90°.

L’énergie géothermique permet ainsi par exemple de chauffer les habitations. Le chauffage par l’intermédiaire de la géothermie, que l’on appelle chauffage géothermique ou chauffage thermodynamique, se fait en captant l’énergie géothermique dans le sol ou dans l’eau pour la redistribuer par la suite sous forme de chauffage dans une habitation.

La géothermie a pour avantage d’être une source d’énergie renouvelable, mais elle permet également d’assurer une production de puissance électrique importante par rapport aux éoliennes et au photovoltaïque. Par ailleurs, comme l’énergie géothermique n’est pas vraiment sensible aux variations météorologiques, cette ressource peut donc produire en permanence.

Cela dit, la géothermie a également des limites dans le fait que les forages peuvent être dangereux et infructueux, mais également très coûteux car il faut forer en grande profondeur pour pouvoir obtenir la très haute température permettant la production d’électricité. Il faut aussi veiller à ne pas extraire trop d’énergie géothermique au risque de voir la terre devenir inexploitable et improductive.

Les ressources d’énergies géothermiques

Pour avoir accès à l’énergie géothermique, il faut généralement effectuer des forages dans le sol. L’énergie géothermique provient de la chaleur des profondeurs de la terre et cette chaleur peut varier en fonction des variations de l’épaisseur de la lithosphère et donc des différentes régions du globe. En outre, le potentiel géothermique peut varier selon la profondeur mesurée et la nature du sol. Il faut savoir que l’énergie géothermique ne provient pas seulement de l’intérieur de la Terre, est provient aussi du ruissellement de l’eau, de la chaleur venant du soleil et de leur faculté d’inertie thermique.

Les pompes à chaleur géothermiques

Les pompes à chaleur géothermiques sont une solution économique et écologique pour chauffer une habitation et produire de l’eau chaude. Concernant sa composition et son fonctionnement, une pompe à chaleur géothermique comporte des tubes en polyéthylène qui forment un circuit horizontal ou vertical et dans lesquels un fluide frigorigène circule. Ce fluide passera par 4 niveaux de traitement dans la pompe à chaleur, à travers l’évaporateur (qui permet au fluide frigorigène de s’évaporer), le compresseur (qui aspire le fluide vaporisé), le condenseur (qui fait revenir le fluide à l’état liquide) et le détendeur (qui abaisse la pression du fluide frigorigène).

Une pompe à chaleur géothermique peut se connecter sur des ventilo-convecteurs ou sur un chauffage central et est constitué de deux unités qui sont le capteur de chaleur, qui récupère la chaleur de la terre et qui est enfui dans le terre, en dehors de la maison ; et la pompe à chaleur qui reçoit les calories et les envois dans le circuit d’eau chaude et le circuit de chauffage.

Il faut savoir que, pour pouvoir fonctionner, une pompe à chaleur géothermique consomme de l’électricité. Le COP est le coefficient de performance énergétique de la pompe à chaleur et elle est représentative du nombre de kWh de chaleur produits pour une consommation de 1kWh d’électricité. Le COP d’une pompe à chaleur géothermique est le plus souvent entre 3 et 4. Quant à la puissance des pompes à chaleur, elle est généralement de 5 à 20 kW.